Pour ou contre le plagiat? Telle est la question

  • Je veux être original, mais je fais toujours la même chose
  • Le plagiat est une bénédiction!
  • Comment tirer partie du travail des autres

Je veux être original, mais je fais toujours la même chose

Ce problème est assez répandu en photographie chez les débutants. Il en va de même en musique. D’ailleurs, je vais prendre une image musicale pour illustrer mon propos, ce sera plus clair.

J’ai commencé la musique dans les années 90, à cette période on était nombreux à vouloir être dans un groupe de rock. On a regardé le Cercle des Poètes disparus, et on a vu qu’il fallait « trouver notre propre voie ». Le salut était dans l’originalité.

Du coup, Beaucoup de jeunes ont commencé la guitare sans apprendre les bases du solfège, pour ne pas faire comme tous les autres. Le but était de sonner original. D’avoir sa propre personnalité, son « son ».

Résultat des courses? Tous ceux qui avaient procédé de la sorte se sont retrouvés après une année de pratique à jouer les trois mêmes accords, les plus faciles à la guitare.

La raison? Quand on refuse d’employer la technique pour progresser, on utilise naturellement les artifices les plus simples à manipuler.

Il en va de même pour la photographie. Refuser de regarder le travail des autres et faire comme si on allait tout réinventer fait qu’on se coupe d’une source précieuse d’informations.

Un photographe qui refuse de se laisse influencer va au bout d’un moment tourner en rond avec les trois ou quatre même techniques, il sera limité.

Le plagiat est une bénédiction!

Vous l’avez compris, à moins d’être un pur génie, vous aurez besoin du travail des autres. Même si vous êtes un génie d’ailleurs. En effet, même Picasso a eu plusieurs influences. J’ai abordé au début de cette vidéo l’importance des influences du peintre sur son travail. Si vous préférez la version écrite, c’est ici.

N’hésitez donc pas à vous abreuver du travail des autres photographes, voir à les plagier. Le résultat de votre plagiat ne sera pas, bien évidemment, à prendre comme modèle pour votre prochaine exposition, en revanche ce sera un exercice profitable artistiquement.

On fonctionne beaucoup par assimilation dans notre apprentissage, ainsi c’est en essayant de reproduire les images de grands photographes que vous allez renforcer votre propre style.

Au début c’est de la copie que vous allez faire, mais une fois assimilé le style et la technique, vous allez ajouter des couleurs à votre palette d’outils créatifs.

Comment tirer partie du travail des autres

Il faut commencer par ne pas négliger les maillons de la chaîne de traitement d’une photo. En effet, le traitement d’une image est la vraie conclusion de travail photographique et permet de donner tel ou tel style à votre composition.

Si vous êtes intéressés, je propose une formation d’initiation au traitement sous LUMINAR, un logiciel très accessible. C’est ici que ça se passe.

Fin de l’instant pub.

C’est à la prise de vue ET au traitement que vous pourrez profiter du travail d’un autre artiste.

Par exemple si vous êtes intéressés par la photo de rue et par le léger flou filé des images de Robert Doisneau, il vous faudra réfléchir à votre vitesse d’obturation.

Si vous êtes intrigués par la texture particulière des images de Sebastiao Salgado, vous devrez travailler votre traitement pour vous approcher du résultat.

N’ayez pas de pudeur à recopier un artiste, Picasso disait « les bons artistes copient, les grands artistes volent »

Si vous n’êtes pas célèbre ne vous inquiétez pas, on vous flinguera pas pour excès de plagiat. En revanche, si votre composition est trop proche de l’original, pensez tout de même à mettre « dans le style de … » en description de votre photo.

A vous ensuite de voir quand s’arrête la copie et quand commence le simple emprunt… En effet, pour reprendre l’exemple de Robert Doisneau, c’est vrai que les photos de rue avec un léger filé de mouvement font penser à lui immédiatement. Cependant, il n’a pas non plus breveté le concept du filé de mouvement, il l’a juste beaucoup utilisé!

A vous, en plus de votre pratique photo terrain, de puiser dans le patrimoine des photos. La première photo a presque 200 ans, il commence à y avoir de la matière! Pour tout ça, la rubrique de ce site 1 jour 1 photo vous donnera l’inspiration que vous cherchez.

Envie d’aller plus loin dans votre pratique de la photo?

La nouvelle formation LUMINAR 4 est disponible, « Initiation au traitement de vos photos », c’est ici si vous êtes intéressés.

Comment puis-je vous aider? Trois questions qui m’aideront à mieux connaître vos attentes, c’est ici!

Pour rester connecté et si ce format vous plaît, abonnez-vous au blog et recevez gratuitement le guide « 10 principes pour donner de la force à vos photos »

N’hésitez pas à partager cet article, à visiter mon instagram

Si vous aimez le format vidéo, vous pouvez visiter ma chaîne YouTube

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *