Les bases de la technique photo

  • Mon appareil a beaucoup trop de réglages…
  • Focalisez-vous sur l’essentiel – La mise au point et l’exposition
  • Apprenez à traiter vos photos!

Mon appareil a beaucoup trop de réglages…

La scène se produit tous les ans à l’approche des grandes vacances. Des milliers de personnes achètent un appareil flambant neuf pour leur voyage. Ils semblent se dire « fini la photo au smartphone, on va enfin faire de belles photos avec un vrai appareil! »

Plusieurs choses sont fausses dans l’affirmation ci-dessus et ça entraîne bien des désillusions. Un réflex c’est mieux qu’un smartphone. Cependant, dire qu’on ne peut pas faire de bonnes photos avec un téléphone, c’est faux! Une photo n’est pas bonne ou mauvaise parce qu’elle a été prise avec tel ou tel appareil. On avait vu dans cet article qu’on peut très bien s’en sortir avec un téléphone si on a que ça pour prendre des images.

La deuxième fausse idée, c’est que le réflex va nécessairement améliorer nos photos. C’est vrai en partie. Cependant laissez-moi vous dire une cruelle vérité : si vous prenez de mauvaises photos avec un smartphone, vous en prendrez de mauvaises avec un réflex.

D’où cette désillusion, à l’ouverture de la boite flambant neuve, quand on découvre que le réflex a plein de boutons compliqués, des menus, des sous-menus. Du coup, de guerre lasse, on met l’appareil en mode automatique. Et du coup, on fait d’aussi mauvaises photos qu’avant.

Heureusement, il y a un moyen de s’en sortir! Pour ça, il faut commencer par réaliser que prendre de bonnes images ça s’apprend. Bien entendu il y a une part d’instinct, cependant il y a des choses à savoir qui vont grandement vous faciliter la vie.

Ces choses à savoir, c’est les bases de la technique photographique.

Focalisez-vous sur l’essentiel – La mise au point et l’exposition

La plupart des réglages d’un appareil, tous ces menus et sous-menus, sont utiles quand on laisse l’appareil gérer le format de l’image, en gros quand on lui demande de produire des jpeg. En effet, quand on produit des jpeg en sortie d’appareil, plein de réglages sont à effectuer, balance des blancs, contraste, etc.

La première chose est de se focaliser sur l’essentiel, à savoir l’exposition et la mise au point. En gros ce que vous voulez en sortie de votre appareil :

  • Une image nette où vous voulez qu’elle soit nette
  • Une image bien exposée
  • Un fichier que vous pourrez traiter

Je vous invite à faire un tour sur mon instagram, allez dans mon profil IGTV, vous trouverez une formation gratuite sur la prise de vue, l’essentiel à savoir. Ci-dessous les liens vers les quatre parties de la formation :

Vous verrez qu’en se focalisant sur l’essentiel, à savoir la mise au point et l’exposition, la plupart des paramètres des menus et sous-menus deviennent inutiles.

L’essentiel est de vous concentrer sur l’ouverture du diaphragme, la vitesse d’obturation et les ISO’s. Je vous invite à suivre la petite formation (c’est une initiation, rien de compliqué!) IGTV que je vous propose, vous y verrez déjà plus clair si vraiment vous débutez.

Bon, du coup vous vous demandez peut-être à quoi servent tous ces paramètres. Ils sont utiles si vous shootez en jpeg. En effet dans ce cas une partie du traitement est effectué par l’appareil directement, du coup il faut paramétrer plein de trucs et d’aide à la prise de vue.

Comme je préconise de shooter en RAW, la prise de vue a pour simple objectif de prendre une image nette où on veut qu’elle soit nette et bien exposée. C’est ensuite au traitement logiciel qu’on va développer l’image comme il se doit.

Apprenez à traiter vos photos!

Si vous n’êtes pas familiers du traitement des photos, je propose une formation rapide et accessible, c’est ici que ça se passe.

J’utilise un logiciel accessible, Luminar 4. En bonus avec cette formation, une autre formation spécifique au noir et blanc. En gros deux formations pour le prix d’une. Sympa non?

C’est tout pour l’instant pub 😉 (enfin non, en fait j’en reparle un peu à la fin)

Comme on l’a vu ci-dessus, passer en RAW vous permettra de vous focaliser à la prise de vue sur l’essentiel : faire en sorte que votre photo soit nette et bien exposée.

Il va ensuite falloir traiter cette photo. C’est un peu la même démarche que du temps de l’argentique. Le fichier RAW est l’équivalent du négatif, c’est le résultat de la prise de vue, le résultat brut. Il faut traiter ce résultat pour en faire une image jpeg, l’équivalent de votre photo tirée en 15×10.

Le traitement, comme on le voit dans la formation, consiste à traiter les données brutes issues du capteur. Ainsi on maîtrise le contraste de l’image, on travail les couleurs, les zones de netteté. On peut aussi travailler par zone et renforcer l’exposition toute ou partie de l’image.

Cet article ne prétend pas donner les bases, mais indiquer quelles sont ces bases. Pour résumer, plutôt que de vous perdre dans les menus et sous-menus, apprenez à faire :

  • Une image nette où vous voulez qu’elle soit nette
  • Une image bien exposée
  • Un fichier que vous pourrez traiter

Le reste, c’est de la littérature!

Envie d’aller plus loin dans votre pratique de la photo?

La nouvelle formation LUMINAR 4 est disponible, « Initiation au traitement de vos photos », c’est ici si vous êtes intéressés.

Comment puis-je vous aider? Trois questions qui m’aideront à mieux connaître vos attentes, c’est ici!

Pour rester connecté et si ce format vous plaît, abonnez-vous au blog et recevez gratuitement le guide « 10 principes pour donner de la force à vos photos »

N’hésitez pas à partager cet article, à visiter mon instagram

Si vous aimez le format vidéo, vous pouvez visiter ma chaîne YouTube

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *